ailette


ailette

ailette [ ɛlɛt ] n. f.
elette XIIe; divers sens av. les sens mod.; de aile
1(1866) Chacune des lames métalliques fixées à un projectile pour l'équilibrer, constituant son empennage. Grenade à ailettes.
Écrou à ailettes. papillon.
2Lame saillante destinée à augmenter la surface de transmission de chaleur d'un tuyau, d'un tube. Radiateur à ailettes.
Chacune des pièces métalliques incurvées disposées sur les stators et rotors des compresseurs et des turbines, servant à modifier le sens de l'écoulement de l'air pendant la rotation. 3. aube.

ailette nom féminin (de aile) Pièce d'acier qui était attachée sur l'épaule de l'homme d'armes (XIVe s.). Élément stabilisateur de l'empennage arrière d'un projectile non tournant. Chacune des pièces métalliques dont la section a la forme d'un profil d'aile, fixées à intervalles réguliers autour des stators et des rotors des compresseurs et des turbines axiaux, pour modifier le sens d'écoulement du fluide, augmenter la pression ou récupérer l'énergie. Saillie destinée à augmenter la surface de transmission de chaleur entre une paroi, comme celle d'un tuyau servant au chauffage ou au refroidissement, et le fluide qui le baigne de ce côté.

ailette
n. f.
d1./d Lame métallique adaptée à un projectile d'artillerie pour augmenter la précision du tir.
d2./d Saillie adaptée à un radiateur, un cylindre de moteur, pour augmenter la surface radiante.
d3./d Petite branche proéminente de certains mécanismes. écrou à ailettes, que l'on peut serrer à la main, appelé aussi "écrou papillon".

⇒AILETTE, subst. fém.
A.— ZOOL., vx, inus. Petite aile.
P. compar., emploi isolé :
1. Alors Alban, avec une gentille impatience :
— Parle-moi de toi, voyons!
Mais, sans leur laisser le temps, le vent les emporta. Mille ailettes fustigeantes luttèrent contre leur visage, leur firent un masque frémissant.
H. DE MONTHERLANT, Le Songe, 1922, p. 28
1. COST. Chacune des parties latérales, en forme de petite aile, de certaines coiffes :
2. Le plus grand nombre de ces petits ont de minces et brillantes bannières qui les intéressent à la fête et des sœurs de Saint-Charles aux ailettes noires servent de sergents de bataille, maintiennent une douce discipline militaire.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 7, juin-sept. 1908, p. 53.
2. HÉRALDIQUE
3. Il nous fut difficile de distinguer les détails de l'écusson écartelé, qui avait été repeint postérieurement en bleu et en blanc. Au 1 et au 4, c'étaient d'abord des oiseaux que le fils du garde appelait des cygnes, — disposés par 2 et 1; mais ce n'étaient pas des cygnes. Sont-ce des aigles déployées, des merlettes ou des alérions ou des ailettes attachées à des foudres? Au 2 et au 3, ce sont des fers de lance, ou des fleurs de lis, ce qui est la même chose.
G. DE NERVAL, Les Filles du feu, Angélique, 1854, p. 571.
B.— Emplois techn. [En parlant de choses concr.] Élément dont la forme rappelle celle d'une petite aile.
1. ARCHIT. Petite aile ajoutée au corps principal d'un bâtiment.
2. ARM. ,,Une des parties de l'écusson entre lesquelles la détente du fusil est fixée par une vis.`` (Nouv. Lar. ill.).
3. ARMURERIE ANC. ,,Les ailettes étaient, à la fin du XIIIe s., des plaques d'acier, carrées ou rectangulaires, que l'on fixait sur les épaules au moyen d'aiguillettes; elles reproduisaient presque toujours les armoiries de l'écu. Il faut voir en elles plutôt, des pièces de parement que de véritables défenses.`` (LELOIR 1961).
4. ARTS MÉT. ,,Partie du soulier qui renforce intérieurement le pourtour de l'empeigne, le long de la première semelle. (...) On dit aussi l'ailette d'une manche de chemise, l'ailette d'un bas, etc., pour désigner les pièces qui servent de renforcement.`` (BESCH. 1845, cf. aussi Nouv. Lar. ill.).
Rem. QUILLET 1965 signale que l'on dit aussi alette.
5. BALIST. Chacune des petites saillies métalliques qui garnissent la surface de certains projectiles ou chacune des ailes métalliques placées à leur arrière. Bombe à ailettes.
Rem. Les ailettes constituent l'empennage du projectile. Elles ont pour objet d'augmenter sa vitesse en lui imprimant un mouvement de rotation ou de le guider dans les rayures de l'âme, de le maintenir dans sa trajectoire en l'équilibrant. Les projectiles à ailettes sont notamment utilisés dans certains systèmes d'artillerie rayée. Les ailettes peuvent être remplacées par une ceinture (principe du forcement, ex. 7) :
4. Il existe plusieurs systèmes pour forcer les projectiles à épouser les rayures de la pièce : Tenons ou ailettes. Le projectile est muni de tenons en métal moins dur que celui du canon; ...
A. LEDIEU, E. CADIAT, Le Nouveau matériel naval, t. 1, 1890, p. 128.
5. ... les deux servants de la bouche, après avoir introduit la gargousse, la charge de poudre enveloppée de serge, qu'ils poussèrent soigneusement à l'aide du refouloir, glissèrent de même l'obus, dont les ailettes grinçaient le long des rainures. Vivement, l'aide-pointeur, ayant mis la poudre à nu d'un coup de dégorgeoir, enfonça l'étoupille dans la lumière. Et Honoré voulut pointer lui-même ce premier coup, ...
É. ZOLA, La Débâcle, 1892, p. 310.
6. Dans les anciens canons rayés se chargeant par la bouche, (...) les saillies du projectile sont disposées à l'avance sur sa surface. Elles sont en zinc et portent le nom d'ailettes.
Capitaine ALVIN, Leçons d'artillerie, Matériel, 1908, p. 38.
7. ... le chargement par la culasse (...) permet de remplacer les ailettes par des ceintures plastiques, (...) destinées à agir par forcement, ...
J. PALOQUE, L'Artillerie de campagne, 1909, p. 68.
6. MAR. ,,Prolongation des bordages de l'arrière, tribord et bâbord, dans les chebecs, felouques et autres petits bâtimens levantins, qui forme les côtés de ce que l'on appelle le cu-de-poule; elles sont ordinairement sculptées pour l'ornement de ces sortes de poupes.`` (WILL. 1831).
Rem. Attesté ds BESCH. 1845, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e et Ac. t. 1 1932; la graphie actuelle est cul-de-poule.
7. MÉCANIQUE
a) Élément actif d'un certain nombre de mécanismes. En particulier, petite branche d'une hélice, petit rayon d'une roue :
8. L'anémomètre (...) se compose d'un axe, monté sur des pivots très fins et sur lequel sont fixées quatre ailettes planes très légères, ...
L. SER, Traité de physique industrielle, t. 1, 1888, p. 368.
9. si, (...), les ailettes [du ventilateur centrifuge] sont planes et radicales, et les joues parallèles, la section de sortie des canaux mobiles est beaucoup plus grande que la section d'entrée; ...
L. SER, Traité de physique industrielle, t. 1, 1888 p. 676.
10. ... le renouvellement continuel des liquides au contact des serpentins du réfrigérant et du congélateur (...) est obtenu au moyen d'agitateurs à ailettes (...) animés d'un mouvement de rotation.
L. SER, Traité de physique industrielle, t. 2, 1890, p. 631.
11. Barnavaux, encore hésitant, pencha tout le corps vers la droite, afin de placer son front brûlant sous le ventilateur, dont les quatre ailettes tournaient si vite qu'on n'apercevait plus rien qu'un tourbillon blanchâtre dans l'air alourdi par la fumée de tabac.
P. MILLE, Barnavaux et quelques femmes, 1908, p. 240.
12. Camp d'aviation d'Aviono. Caproni, puissants appareils. Trois moteurs de cent chevaux chaque. (...) Tous ces appareils brillants prêts à s'élancer dont les ailettes tournoient à terre, d'autres qui bruissent dans le ciel bleu, toute une jeunesse s'élance.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 11, juill. 1914-févr. 1917, p. 170.
13. La roue d'un turbo-compresseur est formée d'un disque en acier sur lequel sont rivées des ailettes en pâte d'acier...
R. CHAMPLY, Nouvelle encyclopédie pratique, t. 14, 1927, p. 144.
14. Les jambes et les pieds nus, les deux petits organisent des barrages, détournent un bras du ruisseau, créent des lacs sur lesquels ils lancent des bateaux de papier. Sous une chute habilement ménagée, tournent quatre ailettes de bois montées par eux, comme un minuscule moulin.
DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire? 1934, p. 258.
15. Il y avait, le long du mur, une sorte de fausse cloison, percée de fentes verticales, par où passaient les pales de longues hélices en bois. Ces hélices, on ne les voyait pas. Elles étaient montées entre la muraille et la cloison. Chaque femme, appuyée à la cloison, devant une de ces hélices ou moulin, tenait dans sa main une pleine poignée de lin brut. Elle la poussait contre les pales, de toutes ses forces. Et la rotation des ailettes battait le lin, l'épluchait, le nettoyait.
M. VAN DER MEERSCH, L'Empreinte du dieu, 1936, p. 208.
b) Nervure faisant saillie :
16. Le clapet [de la soupape de sûreté Lethuillier] se compose de deux disques superposés laissant entre eux un espace libre dans lequel sont disposées quatre ailettes servant de guides.
L. SER, Traité de physique industrielle, t. 2, 1890, p. 166.
17. ... les parois [des carters de machines] (...) sont renforcées par des nervures ou ailettes...
R. CHAMPLY, Nouvelle encyclopédie pratique, t. 9, 1927, p. 5.
c) ,,Petites branches proéminentes dans certains mécanismes. Les ailettes des broches de filature.`` (QUILLET 1965).
8. TECHNOL. DIVERSES
a) Vis à ailettes, écrou à ailettes. Papillon.
b) Dans un appareil de chauffage ou de refroidissement, saillie longitudinale ou circulaire destinée à augmenter la surface de transmission de chaleur ou de refroidissement :
18. ... les appareils de chauffage [par la vapeur] sont (...) constitués par des batteries de tuyaux en fer munis d'ailettes en fonte rapportées et fixées au moyen d'un mastic de fonte.
L. SER, Traité de physique industrielle, t. 2, 1890 p. 908.
19. Les questions du refroidissement des moteurs d'automobiles sont parmi celles qui ont demandé le plus de recherches aux constructeurs (...) le refroidissement s'est d'abord effectué par ailettes (...) et (...) on est arrivé au refroidissement par circulation d'eau.
L. PÉVISSE, Traité général des automobiles à pétrole, 1907, p. 83.
20. Les radiateurs à ailettes se composent (...) d'un tube sur lequel sont enfilées des ailettes en fer ou en cuivre mince...
L. PÉVISSE, Traité général des automobiles à pétrole, 1907 p. 230.
21. On fabrique (...) des cylindres à ailettes, dont la surface de chauffe est beaucoup plus grande que celle des cylindres unis.
E. ROBINOT, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, t. 5, 1928, p. 39.
22. Le réacteur EDF 2, en construction à Chinon, comprendra : un ensemble cylindrique vertical de graphite pesant trois mille tonnes, haut de sept mètres, ayant douze mètres de diamètre, où se trouvent plusieurs milliers de cavités verticales dans lesquelles sont logées des cartouches d'uranium métal (deux cent cinquante tonnes), cylindres creux de quelques centimètres de diamètre, gainés d'un tube de magnésium portant extérieurement des ailettes.
B. GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, pp. 210-211.
Prononc. ET ORTH. :[]. — Rem. LAND. 1834 est le seul à transcrire la 1re syllabe avec [e] fermé, graph. ailette ou alette; BOISTE 1834 : ailette ou alette.
Étymol. ET HIST. — 1164 « petite aile d'oiseau » (CHRÉT. DE TROYES, Erec et Enide, éd. W. Foerster, 1307 ds T.-L. : de l'alete d'un plovier Peissoit sor son poing l'esprevier); p. ext. 1. ca 1280 « appendice placé sur les épaulières dans les armures anciennes » (Mort d'Artus, ms. Lincoln, f° 80 ds GAY t. 1 1887 : An alet enamelde he oches in sondire); 2. XVe s. technol. « pièce qu'on ajoute sur le côté d'un soulier pour servir de renforcement » (Comm. XVe s., Edits des eswards sur les cordonniers, A. mun. Mézieres, A.A. 12, f° 110 v° ds GDF. Compl. : Que nuls ne vendent soulliers de veaux noir oing sinon que l'alete soit noir et au-dessus une allete rouge signifiant que lesdits soulliers sont de veaux); 3. 1564 archit. « avant-corps ajouté à un corps de bâtiment » (LIEBAULT, Mais. rust., 81, ibid. :Les anciens faisoient des ailettes au derriere de leurs jardins, propres pour les paons); 4. 1866 (Lar. 19e : Ailette. Expansions extérieures dont sont munis certains projectiles et qui ont pour but d'en faciliter le lancement ou d'en activer la progression : torpille à ailettes).
Dér. de aile; suff. -ette.
STAT. — Fréq. abs. litt. :12.
BBG. — BARB.-CAD. 1963. — BÉL. 1957. — Canada 1930. — CHABAT t. 1 1875. — Chauss. 1969. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 32. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GUILB. Aviat. 1965. — LE CLÈRE 1960. — LELOIR 1961. — POIGNON 1967. — WILL. 1831.

ailette [ɛlɛt] n. f.
ÉTYM. XIIe; alete, elette; divers sens avant les sens mod.; de aile.
1 Vx ou littér. a Petite aile.Les ailettes des graines de pissenlit. Aigrette.
0.1 Certes, quand on dit que le Créateur a mis cette ailette à la graine du tilleul pour que le vent puisse l'emporter au loin et en terrain découvert, on n'explique rien par là; non plus en disant qu'il a donné des ailes aux oiseaux afin qu'ils puissent voler (…) Car il est pourtant vrai que l'ailette de la graine sert bien à la semer quelque part où elle sera mieux qu'à l'ombre d'un gros arbre (…)
Alain, Des fins, in les Passions et la Sagesse, Pl., p. 1132-1133.
b Partie latérale (de certaines coiffes). Aile.
2 Techn. a (1564). Archit. Petite aile ajoutée au corps principal d'un bâtiment.
b (1866). Chacune des lames métalliques fixées à un projectile pour l'équilibrer, constituant son empennage. || Obus de mortier à ailettes. || Bombe, grenade, torpille à ailettes.
Vis, écrou à ailettes, papillon.
(Autom.). Élément stabilisateur horizontal pour haute vitesse.
3 Lame saillante destinée à augmenter la surface de transmission de chaleur d'un tuyau, d'un tube. || Radiateur à ailettes (de refroidissement) d'une automobile.
1 Alors apparaissent des structures particulières que l'on peut nommer, pour chaque unité constituante, des structures de défense : la culasse du moteur thermique à combustion interne se hérisse d'ailettes de refroidissement, particulièrement développées dans la région des soupapes, soumise à des échanges thermiques intenses et à des pressions élevées. Ces ailettes de refroidissement, dans les premiers moteurs, sont comme ajoutées de l'extérieur au cylindre et à la culasse théoriques, géométriquement cylindriques; elles ne remplissent qu'une seule fonction, celle du refroidissement.
Gilbert Simondon, Du mode d'existence des objets techniques, p. 22 (1969).
Chacune des pièces métalliques incurvées disposées sur les stators et rotors des compresseurs et des turbines, servant à modifier le sens de l'écoulement de l'air pendant la rotation. Aube.
Petite branche (d'une hélice). || Les ailettes d'un ventilateur.
2 Les jambes et les pieds nus, les deux petits organisent des barrages, détournent un bras du ruisseau, créent des lacs sur lesquels ils lancent des bateaux de papier. Sous une chute habilement ménagée, tournent quatre ailettes de bois montées par eux, comme un minuscule moulin.
Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire ?, p. 258.
DÉR. Ailettage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ailette — Der Canal de l’Oise à l’Aisne bei GunyVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt …   Deutsch Wikipedia

  • Ailette — Ai*lette, n. [F. ailette, dim. of aile wing, L. ala.] A small square shield, formerly worn on the shoulders of knights, being the prototype of the modern epaulet. Fairholt. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ailette — (frz., spr. älett), die knopfartigen Ansätze aus Messing oder Letternmetall an Granaten, behufs Führung in den Zügen (s. Flügelgranaten nebst Textfigur) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Ailette —   [ɛ lɛt], linker Nebenfluss der Oise, Frankreich, 63 km lang, entspringt im Norden des Pariser Beckens und mündet bei Chauny. In ihrem Tal verläuft der Oise Aisne Kanal.   …   Universal-Lexikon

  • Ailette — Pour les articles homonymes, voir Ailette (homonymie). Lot d Ailettes et Aubes du moteur Olympus 593 du Concorde. Une ailette est une petite aile ; son rôle n es …   Wikipédia en Français

  • Ailette — The ailette (French language for little wings ) was a component of thirteenth century knightly armour. Usually made of cuir bouilli (sometimes of plate or parchment)Fact|date=March 2008, ailettes attached to the shoulders by means of silk or… …   Wikipedia

  • ailette — (è lè t ) s. f. 1°   Terme d architecture. Avant corps ajouté à un corps de bâtiment, et plus petit qu une aile. 2°   Pièce qu on ajoute sur le côté d un soulier, d un bas, d une manche de chemise, pour servir de renforcement. SUPPLÉMENT AU… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ailette — sparnas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. vane vok. Drehflügel, m; Flansch; Flügel, m rus. крыло, n; лопатка клапана, f pranc. aile, f; ailette, f; pale, f; palette, f …   Automatikos terminų žodynas

  • ailette — āˈlet noun ( s) Etymology: French, from Old French ailette, alette, elette small wing, diminutive of ele wing more at aisle : a plate of forged iron or steel worn over a coat of mail to protect the shoulder …   Useful english dictionary

  • AILETTE — n. f. T. d’Architecture Petite aile ajoutée à un corps de bâtiment. En termes de Marine, il signifie Prolongement des cordages de l’arrière d’un vaisseau. En termes d’Arts, il se dit de la Saillie circulaire d’un radiateur destinée à augmenter la …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.